Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2021 2 11 /05 /mai /2021 18:51

Vous connaissez l’histoire d’Alabama et de Clarence, une véritable romance entre polar et road movie

Alabama, une fille qui quitte les chemins poussiéreux  de Tallahassee en Floride pour la noirceur de Motor-City à Détroit à la rencontre du grand Amour. Un million d’années de réflexion n’auraient pas suffi  à lui faire toucher du doigt cette éventualité.

Et pourtant…

Un cauchemar peut devenir un rêve qui se transformera très vite en réalité.

C’est la magie de l’Amour, cette douce embuscade qui vous prend par surprise pour vôtre plus grand bien.

Et pourtant…

Le hasard fait que…

Pourquoi le hasard d’ailleurs ? Et si ce n’était qu’un rendez-vous, prévu depuis si longtemps ?

Vous pourrez vous tromper de route, arriver en retard, renvoyer au lendemain, rien n’y fait, vous serez là au juste moment et l’autre aussi.

Pourquoi ?

 “That's the way romance is” dira Clarence, le gars dans le film, pardon, dans le rêve.

 

Ils se sont vus, reconnus, il aura suffit d’un regard, d’un mot, d’un rien.

Le romantisme s’est probablement amoindri, avec toutes les nouvelles méthodes de rencontres, mais il gagnera à la fin.

 

Parce que cette fin est un début

« Ce qui doit être fait, sera » Eschyle

 

Mais ne vous y trompez pas, même si le destin a tout prévu, il vous faudra construire, vous battre, être vous-même, la conquête est à ce prix, à vous de mériter cette romance, elle en sera d’autant plus belle et authentique.

L’histoire de deux coeurs

 

“ Amid the chaos of that day, when all I could hear was the thunder of gunshots, and all I could smell was the violence in the air, I look back and am amazed that my thoughts were so clear and true, that three words went through my mind endlessly, repeating themselves like a broken record: you're so cool, you're so cool, you're so cool ” Alabama

 

« Au milieu du chaos de ce jour-là, alors que tout ce que j'entendais était le tonnerre des coups de feu et que tout ce que je sentais était la violence dans l'air, je regarde en arrière et je suis étonné que mes pensées aient été si claires et si vraies, que trois mots aient traversé mon esprit sans fin, se répétant comme un disque rayé : tu es si cool, tu es si cool, tu es si cool. »Alabama

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pierre-Jean Néri
  • : « Nous ne sommes pas des touristes, nous sommes des voyageurs. Un touriste est quelqu’un qui, à peine arrivé, pense déjà au retour, un voyageur lui peut très bien ne jamais rentrer. » Paul Bowles-Un thé au Sahara-
  • Contact

Profil

  • Pierre-Jean Néri
  • Novocasual
  • Novocasual

Recherche

Archives

Catégories